Youtubeurs – Episode 2 – Superflame, le feu dans la voix

Je vous avais parlé, la dernière fois, d’un youtubeur que je suivais depuis fort longtemps. Aujourd’hui, pour ce deuxième article post-confinement – que ne suis-je pas heureux de l’écrire ! – j’ai décidé de me pencher sur l’un des derniers auxquels je me suis abonné : il s’agit de Superflame.

Un imitateur hors-pair…

C’est d’abord par sa voix que Superflame se fait connaître. Il est notamment de passage dans l’émission télévisée La France a un incroyable talent en 2015. Il a d’ailleurs publié une vidéo assez instructive sur le sujet. Mais il émerge en réalité courant 2013, se faisant connaître par ses imitations de personnages ou de célébrités. Mais le youtubeur va plus loin, et sa voix n’est que l’écho d’une imagination qui se déploiera au fil des années. En effet, on lui doit un bon nombre de parodies de reportages télévisés et d’émissions d’information. En plus d’une tessiture qui imite remarquablement celle des journalistes, ces vidéos, bien que courtes, renferment un potentiel créatif certain, tant dans la narration que dans les ressorts comiques utilisés.

…Doublé d’un conteur de fictions

S’il est toujours reconnu pour ses qualités en termes d’imitations, Superflame a indiqué à plusieurs reprises que ce type de vidéos n’était pas, à terme, son objectif créatif. Ainsi, les trois vidéos les plus vues de sa chaîne sont consacrées aux imitations, un travail que le youtubeur reconnaît volontiers comme « facile à produire », et qui l’a largement amené à se diversifier. L’autre pan de la chaîne est en effet consacré à la fiction audio. Superflame écrit lui-même les histoires, qu’il intitule Superflame Stories, et les raconte, face caméra. 

Ce point peut sembler négligeable, mais il est selon moi essentiel. Je m’explique : la plupart des fictions audio ne proposent que les voix brutes, avec pour seul visuel une image fixe, parfois animée. Même avec une grande qualité d’interprétation et d’écriture, et une très belle illustration, le contenu peut devenir, à la longue, redondant. En effet, on ne fait qu’écouter un récit mis en voix. Superflame, en se filmant tel qu’il nous raconte l’histoire, se pose en conteur, et de ce fait nous fait ressentir le récit. Par sa gestuelle, ses intonations, et l’absence d’illustration toute faite, le youtubeur donne vie à ses personnages dans notre imaginaire. Chacun est ainsi libre de se représenter les événements racontés, et seuls la voix et la gestuelle du conteur nous sont prescrites : le reste demeure un monde que chacun peut façonner.

De l’imitation à la création d’un univers

Je ne pourrais pas évoquer ici l’ensemble des projets de Superflame, mais je signale tout de même la volonté du youtubeur de créer, à terme, un univers qui lui est propre, mêlant Superflame Stories, courts-métrages (il a déjà créé la mini-série Andrew Bennett où il campe le rôle du personnage éponyme), et même jeux vidéos. Il a ainsi annoncé la sortie prochaine de Battle for Egadia, jeu de cartes au tour par tour qui se déroule dans le même univers que ses fictions audios.

En résumé, l’essence de la chaîne Superflame, bien au-delà des imitations qui l’ont fait connaître, c’est une volonté de création d’un univers fictionnel à part entière. Cet univers est ensuite partagé à travers différents médiums (autrement dit, plusieurs formats de création). L’ultime but – et ô combien louable –  du créateur est la réappropriation par les viewers du contenu créé. Superflame, par son contenu, se positionne donc comme un créateur-passeur d’histoires, un Grimm des temps modernes.

Quelques vidéos de Superflame

Annonce du jeu Battle for Egadia, qui a lieu dans un univers fictif créé par Superflame.
Vidéo où Superflame détaille ses ambitions et son état d’esprit en matière de création sur YouTube.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.