UEFA Euro 2016

A l’occasion de l’Euro 2016 de football, organisé en France du 10 Juin au 10 Juillet, je vous propose une petite présentation – quoique détaillée ! – de cette compétition, qui figure parmi les plus populaires d’Europe au niveau sportif.

La compétition

Initié par Henri Delaunay, secrétaire général de l’UEFA en 1927, le Championnat d’Europe de l’UEFA, couramment abrégé Euro, n’est réellement apparu qu’en 1954. A l’époque, l’idée, pourtant bien reçue, en inquiétait plus d’un, en raison de sa possible concurrence avec la Coupe du monde de la FIFA, qui existait depuis 1928, et attirait déjà un nombre croissant de spectateurs. Le premier rassemblement des associations européennes – qui deviendra l’UEFA par la suite – à Bâle eu vite raison des dernières difficultés enrayant la création de l’Euro. Par la suite, après le décès d’Henri Delaunay, son fils, Pierre, poursuivit le chemin tracé par son père, afin d’aboutir, entre 1958 et 1960, à une première édition se déroulant en France, remportée par l’URSS.

L’Euro 2016 est une compétition regroupant, pour la première fois, 24 nations réparties en 6 groupes. Les premières rencontres, dites phases de poules, auront lieu entre le 10 et le 22 Juin. Les 2 premières équipes de chaque groupe, ainsi que les meilleurs troisièmes des groupes A – C – D, B – E – F, A – B – F, et C – D – E, se qualifieront pour les huitièmes de finale, à savoir le début des phases finales. Puis les vainqueurs des Huitièmes s’affronteront en Quarts de finale, etc. Les matches se joueront tous les jours durant un mois (voir ci-dessus), dans 10 stades différents : le Stade de France (Saint-Denis), l’Allianz Rivieira (Nice), le Stade Vélodrome (bientôt l’Orange Vélodrome, Marseille), le Parc des Princes (Paris), le stade de Geoffroy-Guichard (Saint-Etienne), le Stadium municipal de Toulouse (Toulouse), le Grand stade de Bordeaux (Bordeaux), le stade Pierre-Mauroy (Lille), le stade Félix Bollaert-Delelis (Lens), et le Stade des Lumières (Lyon). Le match d’ouverture se tiendra le vendredi 10 Juin à 21 heures au Stade de France ; il opposera la France et la Roumanie (Groupe A).

La finale se déroulera le dimanche 10 Juillet, en ce même lieu, et à la même heure. Les matches seront diffusés à la télévision, en intégralité sur la chaîne BeIn  Sport, ainsi que sur TF1 pour les rencontres importantes seulement.

 Les équipes

Tous les deux jours, vous aurez droit à une brève présentation des principales équipes, mais également des outsiders de cette compétition. On commence par le pays hôte.

Logo_de_l'Équipe_de_France_de_Football

France

Victorieuse en Demi-finale face à une équipe d’Allemagne qui comptait de nombreux absents, l’équipe de France affrontera le Portugal en finale de l’Euro 2016 ; voici son histoire.

Créée en 1904, l’équipe de France se professionnalise à partir de 1932, et dispute son premier match en 1958, face à la Belgique. Le premier français à marquer dans une compétition européenne fut Raymond Kopa (Ballon d’Or en 1958), face à la Grèce (7-1) en 1960, la première édition de l’Euro – à l’époque la Coupe d’Europe des nations. La France remporta son premier titre européen lors de l’Euro 1984, en France justement, avec une équipe composée de joueurs tels que Jean Tigana, Michel Platini, ou encore Luis Fernandez.

On notera, en 1998, le premier et unique titre Mondial de l’équipe de France, après une finale remportée face au Brésil (3-0). Après le fiasco du Mondial 2010, la France est aujourd’hui en phase de renouvellement depuis l’arrivée de Didier Deschamps au poste de sélectionneur.

De nouveaux talents, comme Antoine Griezmann (Atlético Madrid), Paul Pogba (Juventus), N’Golo Kanté (Leicester), et bien d’autres encore, peuvent compter sur leur gardien et capitaine Hugo Lloris (Tottenham), le joueur le plus capé de l’équipe encore en activité avec 76 sélections, même s’il reste loin derrière Lilian Thuram et ses 142 sélections. Le meilleur buteur actuel est Olivier Giroud, avec 18 buts en 50 sélections, à des lieues de Thierry Henry, 51 buts en 126 sélections.

Calendrier de l’équipe de France durant l’Euro 2016

Phases de poule

Groupe A

France – Roumanie (2-1), Giroud 57′, Stancu 65′, Payet 89′

Vendredi 10 Juin, 21h, Stade de France (Saint-Denis), TF1, BeIn Sport 1

France – Albanie (2-0), Griezmann 90′, Payet 90+5′

Mercredi 15 Juin, 21h, Stade Vélodrome (Marseille), TF1, BeIn Sport 1

Suisse – France (0-0)

Dimanche 19 Juin, 21h, Stade Pierre Mauroy (Lille), M6, BeIn Sport 1

Phases à élimination directe

HuitièmesFrance – Eire (2-1), Brady 2′ (SP), Griezmann 58′, 61′

Dimanche 26 Juin, 15h, Parc OL (Lyon), TF1, BeIn Sport 1

Quarts : France – Islande (5-2), Giroud 12′, Pogba 20′, Payet 43′, Griezmann 45′, Sigthorsson 56′, Giroud 59′, Bjaarnason 84′

Dimanche 3 Juin, 21h, Stade de France (Saint-Denis), M6, BeIn Sport 1

Demies : Allemagne – France (0-2), Griezmann 45+2′ (SP), 72′

Jeudi 7 Juillet, 21h, Stade Vélodrome (Marseille), TF1, BeIn Sport 1

Finale : Portugal – France

Dimanche 10 Juillet, 21h, Stade de France (Saint-Denis), M6, BeIn Sport 1

logo espagne football

Espagne

L’équipe d’Espagne fit sa première apparition mondiale dès 1920, à l’occasion – quelque peu surprenante – des Jeux Olympiques d’Anvers de la même année. Cependant, la Fédération Royale espagnole de football, équivalent de la FFF en France, vit le jour dès 1912, résultat de l’union des deux principales instances du football national, à l’époque les Fédération et Union espagnole des clubs de football, toutes deux créées en 1909. Leur premier match à domicile eu lieu le 7 Octobre 1921, face à la Belgique : l’Espagne finit victorieuse sans encaisser de but (2-0), grâce à son illustre gardien Ricardo Zamora, qui a par ailleurs donné son nom au Trophée de meilleur gardien de la première division espagnole.

La première compétition remportée par la Roja fut l’Euro 1964, qui plus est joué à domicile, où l’équipe affronta l’URSS en finale, avant de l’emporter (2-1), des buts signés Pereda et Martinez pour l’Espagne. Méritante, elle a du faire preuve de talent en attaque, à cause de la présence de Lev Yachine dans les buts adverses, seul gardien de l’histoire ayant reçu le Ballon d’Or (1963). Par la suite, la Seleccion va se qualifier pour l’Euro 1984, et perdre en finale contre la France (0-2). Puis elle enchaîne de nombreuses compétitions, sans pour autant dépasser les Quarts de finale : entre 1996 et 2002, toutes les compétitions auxquelles elle aura participé se solderont par un échec à ce stade.

A partir de 2008, la sélection espagnole va s’imposer sur la scène mondiale : championne d’Europe en 2008 et 2012, et championne du Monde en 2010 : c’est une génération dorée, qui compte des joueurs comme Iker Casillas (Porto), le plus capé de la sélection (166 matches disputés), Andrés Iniesta (Barcelone), Fernando Torres (Atlético Madrid)… Elle signe là un triplé historique, devenant également la première équipe à conserver un titre européen, et met en place son fameux tiki-taka, enchaînement rapide de passes courtes.

Calendrier de l’équipe d’Espagne durant l’Euro 2016

Phases de poule

Groupe D

Espagne – République Tchèque (1-0), Piqué 87′

Lundi 13 Juin, 15h, Stadium municipal de Toulouse (Toulouse), M6, BeIn Sport 1

Espagne – Turquie (3-0), Morata 34′, Nolito 37′, Morata 48′

Vendredi 17 Juin, 21h, Allianz Riviera (Nice), M6, BeIn Sport 1

Croatie – Espagne (2-1), Morata 7′, Kalinic 45′, Perisic 87′

Mardi 21 Juin, 21h, Grand stade de Bordeaux (Bordeaux), M6, BeIn Sport 1

Phases à élimination directe

Huitièmes : Italie – Espagne (2-0), Chiellini 33′, Pellè 90+1′

Lundi 27 Juin, 18h, Stade de France (Saint-Denis), TF1, BeIn Sport 1

irlande du nord

Irlande du Nord

Fondée en 1880 par l’IFA, l’équipe irlandaise joua son premier match officiel le 18 Février 1882, face à l’Angleterre ; match qui vira au cauchemar pour la sélection, perdu finalement 13-0. A l’époque, l’Irlande faisait encore partie du Royaume-Uni, et l’Irlande du Nord ne possédait pas sa propre équipe. Par la suite, l’Irlande – qui devenait indépendante –  se scinda en deux équipes afin de constituer l’Irlande du Nord – contrainte de demeurer sous le joug de l’IFAB dans un premier temps –  en 1950.

Depuis, l’Irlande du Nord eu un parcours assez tranquille, avec environ 450 matches amicaux disputés à Windsor Park, le stade du  Norn Iron. C’est d’ailleurs en cette même enceinte que la plus large victoire Nord-Irlandaise sera enregistrée, face au Pays de Galles, 7-0. On retiendra l’accès historique en Quarts de finale de la Coupe du Monde 1958 en Suède, perdus face aux Tricolores de Just Fontaine (4-0) : ce fut la meilleur prestation de l’équipe.

L’aventure se poursuivra jusqu’à l’actuel Euro 2016, où l’Irlande du Nord terminera en tête de son groupe lors des éliminatoires, avec notamment une victoire face aux vainqueurs de l’Euro 2004, la Grèce (3-1). Cette année, elle dispute son premier championnat européen, sous les ordres de son sélectionneurs Michaël O’Neill. Les joueurs ayant marqué l’histoire de la sélection sont à l’image de David Healy, meilleur buteur (36 réalisations), ou Pat Jennings, joueur le plus capé (119 sélections). Actuellement, on trouve Kyle Lafferty avec 16 buts comme meilleur attaquant, et Aaron Hughes et ses 96 matches en tant que joueur le plus sélectionné.

Calendrier de l’équipe d’Irlande du Nord durant l’Euro 2016

Phases de poule

Groupe C

Pologne – Irlande du Nord (1-0), Milik 51′

Dimanche 12 Juin, 18h, Allianz Riviera (Nice), TF1, BeIn Sport 1

Ukraine – Irlande du Nord (0-2), McAuley 49′, McGinn 90+6′

Jeudi 16 Juin, 18h, Parc OL (Lyon), BeIn Sport 1

Irlande du Nord – Allemagne (0-1), Gomez 30′

Mardi 21 Juin, 18h, Parc des Princes (Paris), BeIn Sport 1

Phases à élimination directe

Huitièmes : Pays de Galles – Irlande du Nord (1-0), McAuley 75′ (CSC)

Samedi 25 Juin, 18h, Parc des Princes (Paris), TF1, BeIn Sport 1

pays de galles

Pays de Galles

La Fédération de football de Galles est une association fondée en 1876, qui donna par la suite naissance à l’équipe de Galles de football. L’équipe disputa son premier match le 26 Mars 1876, face au voisin Écossais, à Glasgow, se soldant par une large défaite (0-4). Outre les sept succès lors du British Home Championship, une compétition qui date de 1883 et réunit les équipes de football du Royaume-Uni, les Dragons vont progressivement gravir les échelons, jusqu’à échouer aux portes du Mondial en 1950, terminant à la troisième place de ce même tournoi. En effet, la Seconde Guerre Mondiale empêcha les équipes issues du Royaume-Uni de participer à toute compétition internationale, les Gallois n’ayant, par exemple, pas participé à la précédente Coupe du Monde, ne possédant aucun lien officiel avec la FIFA.

Par la suite, le pays hérita d’une « génération dorée », à l’image du défenseur puis attaquant John Charles, qui évolua notamment à la Juventus de Turin. Puis vint le Mondial de 1958 organisé en Suède ; là, la sélection galloise fera forte impression en atteignant les Quarts de finale (évincée par le Brésil de Pelé), meilleure performance de l’équipe dans cette compétition, exploit – à relativiser tout de même – qui perdure encore aujourd’hui. Après une période noire, marquée par une succession d’entraîneurs qui semblaient voués à l’échec, les Dragons renouaient avec le succès en atteignant les Quarts de l’Euro 1976, les règles de l’époque différant avec celles d’aujourd’hui en ce qui concernait les phases de poule : ils furent éliminés par la Yougoslavie. Cette année, qualifiés pour la première fois grâce notamment à une victoire (1-0) contre la Belgique en éliminatoires, les Gallois, emmenés par Gareth Bale, ainsi que leur sélectionneur Chris Coleman, peuvent espérer aller loin dans cet Euro qui leur semble prometteur.

Côté statistiques, on retiendra Ian Rush en tant que meilleur buteur (28 buts), talonné par Gareth Bale (19), et Neville Southhall comme joueur le plus capé (92 sélections), suivi actuellement par Chris Gunter (64). On notera, pour l’anecdote, que le Pays de Galles comptait dans ses  rangs nombre de joueurs talentueux comme Ryan Giggs, ou même Ian Rush, cependant trop étalés sur des générations afin de faire évoluer le football gallois sur la scène internationale. L’équipe évolue à domicile au Millenium Stadium de Cardiff.

Calendrier du Pays de Galles durant l’Euro 2016

Phases de poule

Groupe B

Pays de Galles – Slovaquie (2-1), Bale 10′, Duda 61′, Robson-Kanu 81′

Samedi 11 Juin, 18h, Stade de Bordeaux (Bordeaux), BeIn Sport 1

Angleterre – Pays de Galles (2-1), Bale 42′, Vardy 56′, Sturridge 90+2′

Jeudi 16 Juin, 18h, Stade Bollaert-Delelis (Lens), TF1, BeIn Sport 1

Russie – Pays de Galles (0-3), Ramsey 11′, Taylor 20′, Bale 67′

Lundi 20 Juin, 21h, Stadium de Toulouse (Toulouse), M6, BeIn Sport 1

Phases à élimination directe

HuitièmesPays de Galles – Irlande du Nord (1-0), McAuley 75′ (CSC)

Samedi 25 Juin, 18h, Parc des Princes (Paris), TF1, BeIn Sport 1

QuartsPays de Galles – Belgique (3-1), Nainggolan 13′, Williams 31′, Robson-Kanu 55′, Vokes 86′

Vendredi 1 Juillet, 21h, Stade Pierre Mauroy (Lille), M6, BeIn Sport 1

Demies : Portugal – Pays de Galles (2-0), Ronaldo 50′, Nani 53′

Mercredi 6 Juillet, 21h, Parc OL (Lyon), TF1, BeIn Sport 1

italie

Italie

L’équipe de football d’Italie, surnommée parfois la Squadra Azzurra, ou, plus couramment, la Squadra, a été constituée progressivement à partir de 1898, date de création de la Fédération Italienne de Football. Elle disputa son premier match en 1910, « en retard » par rapport à d’autres équipes nationales ayant déjà débuté un demi-siècle plus tôt ; les Italiens battent donc la France le 15 Mai 1910 (6-2), et participent deux ans après aux Jeux Olympiques de Stockholm, où ils seront défaits au premier tour par la Finlande (2-3). Par la suite, les Azzurris ne disputèrent pas la première Coupe du Monde, organisée en 1930 en Uruguay, de même que l’Angleterre, mais gagneront la suivante à domicile, en 1934, vainqueurs de la Tchécoslovaquie en finale (2-1). Cette seconde édition sera utilisée comme outil de propagande par le régime fasciste en place, dirigé par Mussolini. Lors du Mondial 1938, qui se tenait en France, l’Italie récidive afin de s’offrir un second sacre mondial, face à la Hongrie cette fois-ci (4-2). L’après-guerre, qui vit la fin du régime de Mussolini, fut une période difficile pour la sélection italienne, ainsi que pour l’ensemble du sport italien, marquée notamment par le drame de Superga, du nom de la colline où un avion, transportant les joueurs du Torino AC, dont certains évoluaient en Sélection, s’écrasa sur la colline nommée ci-dessus, faisant 31 victimes.

Un an après, les Italiens disputaient la Coupe du Monde au Brésil, en 1950, et fut éliminée dès le premier tour. De même pour les éditions allant de 1954 à 1966 (et non-qualifiée en 1958), révélant ainsi la fracture italienne, bien évidemment justifiée, après les événements tragiques de 1949. Puis l’équipe se reconstitua physiquement et mentalement, et forma une fois de plus un nouveau groupe pour l’Euro 1968, d’où elle sort vainqueur – face à la Yougoslavie (2-0), finale rejouée – grâce d’une part à son attaquant vedette Dino Zoff, et d’autre part avec la chance de gagner le tirage au sort, qui permettait, en cas d’égalité, de se qualifier pour la finale. Alors que l’Italie étincelait lors du Mondial de 1982 et 2006, où elle rejoignit l’Allemagne et l’Espagne en tant qu’équipe européenne la plus titrée au niveau mondial (4 titres), la Nazionale, finaliste de l’Euro 2000, s’inclinait lourdement en finale de l’Euro 2012 par 4 buts à 0, face à une équipe d’Espagne conquérante et dominatrice. Cette année, lors de l’Euro 2016, l’Italie, qui n’a pas débuté le tournoi en tant que favorite, a déjà évincé l’Espagne en Huitièmes, et va affronter les champions du Monde en Quarts, l’Allemagne.

Calendrier de l’équipe d’Italie durant l’Euro 2016

Phases de poule

Groupe E

Belgique – Italie (0-2), Giaccherini 32′, Pellè 90+3′

Lundi 13 Juin, 21h, Parc OL (Lyon), M6, BeIn Sport 1

Italie – Suède (1-0), Eder 88′

Vendredi 17 Juin, 18h, Stadium de Toulouse (Toulouse), TF1, BeIn Sport 1

Italie – Eire (0-1), Brady 85′

Mercredi 22 Juin, 15h, Stade Pierre Mauroy (Lille), TF1, BeIn Sport 1

Phases à élimination directe

HuitièmesItalie – Espagne (2-0), Chiellini 33′, Pellè 90+1′

Lundi 27 Juin, 18h, Stade de France (Saint-Denis), TF1, BeIn Sport 1

Quarts : Allemagne – Italie (1-1), (1-1 a.p.), (6-5 TAB), Ozil 65′, Bonucci 78′ (SP)

Samedi 2 Juillet, 21h, Grand stade de Bordeaux (Bordeaux), TF1, BeIn Sport 1

 

portugal

Portugal

Impossible de terminer cet article sans évoquer le premier finaliste de cet Euro. Vous connaissez sans doute le second, la France, qui affrontera donc une équipe portugaise pas forcément attendue à ce niveau-là de la compétition, et dont je vais vous résumer l’histoire ci-dessous.

L’équipe du Portugal, disposée en 1921, comprenait déjà une fédération, connue au départ sous le nom de l’Union portugaise de football, mais qui date de 1914, lorsqu’elle joua son premier match. Rencontre amicale évidemment, face à l’Espagne, le 18 Décembre 1921, où la Selecçao s’inclinait par 3 buts à 1. La première compétition internationale du Portugal fut la Coupe du Monde en 1966 en Angleterre. Les portugais passent les phases de groupes, ce qu’il ont toujours réussi jusqu’à présent, et affrontent notamment la Corée du Nord en Quarts de finale ; menés 0-3 à la mi-temps, la sélection portugaise, emmenée par Eusébio, Ballon d’Or en 1965, se qualifiera pour les Demies sur le score de 5-3, en comptant un quadruplé d’Eusébio.

Puis le Portugal s’inclinera en Demi-finale face au pays hôte (1-2), puis remportera la petite Finale (2-1) face à l’URSS de Lev Yachine, unique gardien détenteur du Ballon d’Or obtenu en 1963. Survint ensuite une sorte de déconstruction, une phase durant laquelle le Portugal ne participera à aucune compétition majeure, à l’exception de la Coupe de l’Indépendance au Brésil en 1972. Enfin, lors de l’Euro 1984, organisé en France, les portugais sont défaits par les français en Demi-finale (3-2 a.p.), au terme d’un parcours qui redonnait espoir aux supporteurs après la « trêve » des années précédentes.

Cependant, le Portugal ne passe pas les phases finales du Mondial 1986 au Mexique, et terminent en dernière position dans leur groupe. Il en sera de même pour les phases finales des Euro 1988 et 1992. Mais en 1996, les portugais finiront premiers de leur groupe, puis vaincus en Quarts par la République Tchèque (0-1). Lors de l’Euro 2000, le Portugal, pourtant mené par Luis Figo par exemple, perdra cette fois en Demi-finale, de nouveau face à la France, (2-1 a.p.), sur un but en or de Zidane. Le Mondial 2002, qui semblait prometteur, tant le Portugal comptait de bons joueurs, à l’image de Pauleta, fut un échec, la sélection terminant troisième de son groupe. L’Euro 2004, joué qui plus est à domicile, fut une déception : les portugais, qui avaient atteint la Finale, furent surpris par la Grèce (0-1). Enfin, l’Euro 2012 fut marqué par une énième élimination en Demies, face à l’Espagne cette fois-ci. Cette année, le Portugal, qui n’a gagné qu’un seul match au temps réglementaire lors des phases à élimination directe, affrontera la France en Finale, pour une rencontre qui s’annonce a priori très ouverte et indécise.

 

 

Légende

FIFA : Fédération Internationale de Football Association. Créée en 1928, c’est la principale instance du football mondiale, organisatrice de la Coupe du Monde notamment. Son président est Gianni Infantino (Suisse).

UEFA Union Européenne de Football Association. Fondée en 1954, elle gère le football au sein de l’Europe, avec l’Euro principalement. Son dernier président fut Michel Platini (France).

Ballon d’Or : Plus haute distinction recevable par un(e) footballeur(se) professionnel(le), créée en 1956 par le magazine France Football. A l’origine, il distinguait uniquement les footballeurs européens qui évoluaient sur ce même continent.

FFF Fédération Française de Football. Elle gère tout événement associé au football en France, notamment les matchs internationaux.

IFA : Association Irlandaise de Football, et principale instance du football irlandais, indépendante de l’ IFAB. Créée en 1880, elle est membre de l’UEFA depuis 1954 (à l’origine, cela concerne uniquement l’Irlande du Nord). Elle est présidée par Jim Shaw (Irlande du Nord).

IFAB Association Internationale du Football Britannique. Fondée en 1886, cette sorte de fédération régit les lois du football britannique, et notamment les Lois du Jeu, en collaboration avec la FIFA.

British Home Championship : Championnat annuel créé en 1883 et disparu en 1984, qui réunissait les équipes du Royaume-Uni, dont les deux premières étaient, le cas échéant, qualifiées pour la prochaine Coupe du Monde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close